1. GAGNER DU TEMPS

 

Pour créer votre centre de santé, comptez en moyenne 3 trimestres selon la région d’implantation, les délais ARS et les spécificités de votre projet. Comment en optimiser les étapes clés ? Comment éviter les dérapages ? Voici les 5 conseils de Daniel ZANA, fondateur de DENTYSSIMO, expert en création de centres de santé.

Créer un centre de santé prend du temps. Comptez en moyenne :

  • 1 mois pour la création juridique de votre entité

  • 4 mois pour le montage de votre dossier ARS

  • 3 à 4 mois pour la sécurité sociale, ASIP Santé, l’ordre des médecins

  • + les aléas des travaux, des financements, du recrutement, etc.

Il faut donc au minimum 3 trimestres avant l’ouverture de votre centre de santé. Pour rester dans les délais, voici les points de vigilance à garder en tête : 

A. Entre centres de santé, évitez de vous marcher dessus


Vous avez choisi le lieu idéal pour créer votre centre de santé ? Avant de lancer les travaux, menez l’enquête ! Y a-t-il des projets en cours dans le quartier ? La mairie sera-t-elle favorable à l’implantation d’un nouvel établissement dans cette zone ? Rencontrerez-vous des oppositions ? Collectez toutes les informations marché utiles pour éviter les déconvenues et donner toutes les chances de réussite à la création de votre centre de santé.

 

B. Minimisez les risques pour créer votre premier centre de santé

Comme tout projet d’ouverture, créer un centre de santé présente des risques. Entre les différents prestataires à piloter, votre assise financière à assurer, le potentiel de votre zone de chalandise à valider, de nombreuses décisions vous attendent et peuvent faire basculer la création de votre projet. S’il s’agit de votre premier établissement de santé, assurez vos arrières en choisissant une zone d’implantation peu concurrentielle, avec une vraie demande identifiée, sans viser l’ultra-rentabilité. Une première expérience réussie ouvrira la voie à de futurs projets plus ambitieux.

 

C. Négociez dans toutes les phases de création du centre de santé

Les travaux, la coordination de vos prestataires, les délais administratifs ARS… Tout ça peut être très long et peut présenter des imprévus. Un seul mot d’ordre : négociez ! Assurez-vous que le paiement de vos premiers loyers coïncide avec les premières entrées d’argent de votre centre de santé nouvellement créé. N’hésitez pas à négocier des franchises de travaux.

 

D. Faites-vous accompagner pour créer votre centre de santé

Sachez vous entourer de professionnels qualifiés pour optimiser le temps de création de votre centre de santé : une banque sachant gérer les dossiers ARS, un expert-comptable expérimenté, un éditeur logiciel reconnu dans la profession… feront la différence à l’arrivée.

 

E. Anticiper le plus tôt possible le choix de votre logiciel de gestion de santé

Après avoir créé un centre de santé, il faut pouvoir bien le gérer. Intéressez-vous le plus tôt possible aux logiciels de gestion, car ce dernier influencera fortement votre future organisation. Préférez un ERP complet et simple d’usage, répondant aux nouveaux enjeux des centres de santé : la prise de rendez-vous en ligne, la gestion sécurisée des dossiers patients, la gestion du tiers payant et la gestion des téléconsultations.

téléchargement gratuit

Recevez par mail les 5 étapes pour réussir l'ouverture de votre centre

Découvrez gratuitement et en ligne, les meilleurs conseils pour garantir le succès de votre centre de santé.

RECEVOIR NOTRE PROGRAMME DE 5 JOURS

2. CHOISIR LE LIEU IDÉAL

 

Ces dernières années, les centres de santé ont fleuri dans Paris et sa première couronne, laissant peu de places aux nouveaux entrants. Mais qu’en est-il des villes en région ? Quels sont les critères géographiques à étudier pour créer un centre de santé ? Voici 3 conseils pour réussir votre projet en création.

A. Pour trouver le lieu où créer votre centre de santé, mesurez le soutien des villes

Inutile de créer votre centre de santé dans un lieu géographique pris d’assaut par la concurrence (Paris, Lyon, Marseille…). Reportez votre attention sur les métropoles dynamiques, peu ciblées par les centres de santé. Renseignez-vous sur les projets de création en cours, sur le soutien des autorités locales, sur le volume de praticiens libéraux déjà en place. Notre conseil : privilégiez dans un premier temps les villes moyennes dont l’attractivité est renforcée par la crise sanitaire. Leurs loyers peu élevés allègeront votre business plan et rassureront vos partenaires financiers.

choisir-lieu-ideal-juxta-programme-5-jours

B. Le lieu où créer un centre de santé dépend de vos chances à recruter

Votre capacité à recruter de bons praticiens, généralistes ou spécialistes, conditionnera la réussite de la création de votre centre de santé. Certains lieux sont en déficit chronique de professionnels qualifiés, quand d’autres disposent d’une réserve de praticiens mobilisables plus conséquente. Mon conseil : n’oubliez pas la piste des praticiens étrangers. En localisant votre établissement de santé aux alentours d’un aéroport ou d’une gare par exemple, vous séduirez à la fois des praticiens européens et faciliterez l’accès des patients à votre offre de soin.

 

C. Tenez compte du digital pour le lieu où créer votre centre de santé

L’essor de la téléconsultation tend à étendre les zones de chalandise des centres de santé et à faciliter l’accès aux soins des patients les plus éloignés. Au moment de la création, connaître votre marché, votre patientèle et ses habitudes de consommation digitale, la facilité de telle ou telle spécialité à s’exercer à distance vous permettra de prendre une décision éclairée sur la pertinence à moyen terme de tel ou tel choix de lieu pour créer votre centre de santé.

3. BIEN RECRUTER

 

Pour créer un centre de santé pérenne, l’une des étapes clés est le recrutement. Au-delà des compétences techniques spécifiques à la médecine, votre centre de santé doit recruter des collaborateurs impliqués et autonomes. Mais comment trouver la perle rare sur un marché en tension ? 

Les centres de santé en création disposent d'au moins 3 atouts pour recruter des praticiens exerçant déjà le plus souvent en libéral :

  • La liberté et le confort du statut de salarié. Dans un centre de santé, le praticien recruté dispose d’un contrat de travail aligné sur le volume horaire légal et délègue les tâches fastidieuses de gestion au service administratif de l’établissement.

  • Une retraite plus intéressante. La retraite d’un praticien salarié est souvent bien meilleure que celle d’un libéral. C’est un point fort sur lequel vous devez insister dans votre recrutement.

  • Un exercice plus stimulant. Compte tenu du nombre de spécialités couvertes par les centres de santé, les praticiens que vous allez recruter sont amenés à rencontrer un plus large éventail de pathologies et de cas cliniques qu’en libéral.

A. Recruter des praticiens étrangers

Si le centre de santé que vous souhaitez créer se trouve dans une zone géographique où les praticiens se font rares, vous pouvez tenter votre chance auprès des praticiens étrangers. Mais avant d’être recrutés, les futurs collaborateurs de votre centre de santé devront réussir obligatoirement un test de langue niveau B2 et détenir un diplôme reconnu dans la communauté européenne.

 

B. La solution des sociétés spécialisées en recrutement

À chacun son métier ! Au moment de créer un centre de santé, vous gagnerez un temps précieux pour recruter, en faisant appel à des sociétés spécialisées. Elles sauront vous dénicher des profils intéressants – qu’ils soient techniques, généralistes, spécialistes ou administratifs – et vous accompagneront dans toutes les étapes du recrutement.

téléchargement gratuit

Recevez par mail les 5 étapes pour réussir l'ouverture de votre centre

Découvrez gratuitement et en ligne, les meilleurs conseils pour garantir le succès de votre centre de santé.

RECEVOIR NOTRE PROGRAMME DE 5 JOURS

4. BIEN GÉRER LE TIERS PAYANT

 

La gestion du tiers payant en centre de santé est un sujet à fort enjeu. Télétransmission, rapprochement bancaire, facturation, suivi des rejets, relance des impayés… tous ces actes sont à suivre de près pour assurer la pérennité financière de votre établissement. Pour comprendre comment bien gérer le tiers payant, nous avons interrogé Daniel ZANA, fondateur de DENTYSSIMO et expert en création de centres de santé.

 

Bonjour Daniel ZANA. Quelle est votre première recommandation au centre de santé en création qui veut sécuriser la gestion du tiers payant ?

La gestion du tiers payant est très importante pour la stabilité financière des centres de santé. Selon moi, cette maîtrise passe d’abord par l’acquisition de compétences humaines en interne. Dès le lancement de l’activité, il faut qu’il y ait quelqu’un au sein de l’établissement qui sache assurer le suivi des transmissions, des rejets, des relances et des remboursements. Compte tenu de la complexité du sujet, je recommande systématiquement aux centres de santé de former ou de re-former au moins un collaborateur aux spécificités administratives du tiers payant.

 

Quelles sont les spécificités du tiers payant sur lesquelles le centre de santé en création doit se former ?

Les sujets sont en réalité aussi divers que la gestion du tiers payant est complexe. Cela va de l’apprentissage des principes fondamentaux du tiers payant, pour en comprendre la mécanique générale par exemple, aux actions métier à entreprendre dans des situations très précises : comment relancer une facture mutuelle ? Comment relancer le règlement d’un impayé de la sécurité sociale ? Comment gérer un lot revenu à cause d’une transmission incorrecte ? Si les centres de santé font l’impasse sur ces questionnements, ils courent le risque de perdre la main sur leur trésorerie.

 

En tant qu’éditeur de logiciel de gestion pour les centres de santé, Juxta accompagne les établissements dans la sécurisation de leur gestion du tiers payant. Quel regard d’expert portez-vous sur cette relation partenariale ? 

Dès lors qu’un centre de santé atteint un certain volume de transactions, il devient humainement impossible d’assurer le suivi optimal du tiers payant. L’externalisation de cette gestion, au travers d’un logiciel spécialisé santé comme celui de Juxta, permet au collaborateur de s’affranchir des tâches les plus fastidieuses pour se concentrer sur les cas nécessitant vraiment son expertise. Et j’en arrive à ma deuxième recommandation aux centres de santé en création : lorsque vous opterez pour un logiciel de gestion du tiers payant, tournez-vous vers un éditeur spécialisé comme Juxta qui en connaît très bien les arcanes, et qui saura vous faciliter le quotidien à travers des rapprochements automatiques, le suivi des soldes et des rejets, des relances dématérialisées, de la compatibilité, etc.

 

En résumé, pour sécuriser la gestion du tiers payant, les centres de santé en création ont deux choses à faire :

  1. avoir en interne un collaborateur formé aux spécificités administratives du tiers payant
  2. se rapprocher d’un éditeur de logiciel de gestion spécialisé sur le tiers payant qui vous permettra de conserver un niveau de traitement optimal à mesure que le volume de transactions grossira.

5. CHOISIR UN LOGICIEL DE GESTION

 

En centre de santé, le logiciel de gestion est un outil incontournable. Garant de la rentabilité économique de l’activité et de son bon fonctionnement, il doit être choisi avec soin.

Le logiciel de gestion accompagne les centres de santé dans tous les actes du quotidien : prise de rendez-vous, suivi des dossiers patients, gestion du tiers payant, devis et facturation… Le choix de votre système d’information ne se fait donc pas à la légère. Pour que celui-ci vous fasse vraiment gagner du temps, et qu’il devienne l’allié de votre développement, vous devez impérativement vous assurer de ces 4 points :

A. Les prérequis techniques du logiciel santé

Une bonne gestion de votre parc informatique est l’assurance d’une installation fiable et efficace. Assurez-vous auprès de prestataires informatiques du secteur de la santé que vos infrastructures réseau, vos postes de travail et votre connexion internet vous permettent de faire fonctionner votre logiciel de gestion de manière optimale. Il n’y a rien de pire que de subir des lenteurs ou des ralentissements à longueur de journée.

logiciel-gestion-juxta-programme-5-jours

B. La capacité du logiciel de gestion à vous simplifier la vie

Établir rapidement un devis, remplir une feuille de soins sans erreur et sans ressaisie, accélérer la gestion du tiers-payant… Votre logiciel santé est là pour vous faire gagner du temps, pour assurer la bonne gestion administrative du centre et pour remplir votre promesse : une qualité de service irréprochable aux patients. Préférez un éditeur spécialisé qui connaît parfaitement les subtilités des métiers de la santé pour vous accompagner dans l’informatisation de votre centre de santé.

 

C. La prise en main rapide du logiciel santé

Dans les métiers complexes comme ceux de la santé, l’expérience utilisateur du logiciel de gestion est primordiale. Vos nouveaux collaborateurs doivent pouvoir naviguer naturellement dans les interfaces et utiliser les principales fonctionnalités du logiciel sans formation particulière. Si ce n’est celle, bien entendu, d’un apprentissage métier sur les spécificités administratives du secteur de la santé.

 

D. L’intégration des services en ligne

Pour les centres de santé, la prise de rendez-vous sur Internet devient le nerf de la guerre. Grâce à cette fonctionnalité, vous fidélisez votre bassin de patients et améliorez les services proposés. Optez dès le départ pour un logiciel de gestion complet et clé en main, qui concentre l’ensemble de vos données sur une base unique. Vous aurez ainsi la possibilité de proposer de nouveaux services en ligne au fil de votre développement, sans avoir à réaliser de nouveaux investissements informatiques.

DÉMO gratuitE

CONTACTEZ-NOUS POUR UNE DÉMONSTRATION GRATUITE

Nouveau call-to-action